Sur la peinture > l'artiste et l'art > L’ordre caché en peinture

L’ordre caché en peinture

27 mai 2011

Sur ce blog, j’ai fait le tour du sujet. L’approche de la muse n’est pas cependant un chemin qui peut être repéré par des mots ou délimité avec des poteaux indicateurs. Et pourtant je continue à écrire des articles comme si ce n’était pas le cas.

Rex Brandt a dit: « Nous ne peignons pas des choses, nous peignons des relations. » Dans une certaine mesure, cela est vrai. Si seulement cela pouvait être aussi simple ! Des phrases comme celle-ci semblent intellectuellement rassurantes et on peut facilement en perdre le contexte. Rex était avant tout préoccupé par son médium qui était la peinture à l’aquarelle. Je fais remarquer cela en tant qu’exemple permettant de montrer comment on peut aisément compromettre un message avec une indication exprimée en termes catégoriques.

Delacroix a dit quelque chose qui permet d’aborder ce que je tente de communiquer. Il a dit que le problème avec de nombreux peintres était qu’ils utilisaient la coloration plutôt que la couleur. Il impliquait qu’ils n’étaient pas complètement attachés à la couleur et à leur médium.

Si nous disons que nous ne peignons pas des choses mais que nous peignons des relations au moyen d’un médium de couleur. Je crois que l’on se rapproche du cœur de notre problème en tant qu’artistes peintre. Je devrais ajouter que pour peindre des relations, nous devons devenir profondément engagés dans l’expérience initiale. Cette toute première impression qui frappe très fort et déclenche le processus a besoin de beaucoup de soins. Si l’on a cela en tête pendant une période de temps suffisamment longue, il est possible que la muse vienne à nous quand nous peignons. C’est la relation primordiale.

Version en anglais : The Hidden Order of Painting

Share

Une Réponse pour “L’ordre caché en peinture”

  1. Sophie.b dit:

    c’est très beau ce que tu dis

Sur la peinture > l'artiste et l'art > L’ordre caché en peinture