Sécheresse en France

Avant la période estivale, il convient de se demander si l’eau ne constituera pas un problème dans les mois à venir, qu’en est-il pour l’année 2017 ?

En règle générale, on compte sur les mois de décembre et de mai pour renflouer les réserves d’eau avec une pluviométrie importante. Cependant, en 2016, décembre à enregistré un déficit de près de 80% concernant les précipitations, ce qui pourrait se révéler être un problème à l’avenir. En effet, pour compenser un automne et un hiver secs, les réserves naturelles d’eau ont été fortement sollicitées, ce qui fragilise leur potentiel.

Les secteurs habituellement excédentaires demeurent ainsi limités et d’importants déficits restent de mise, notamment vers le Centre-Ouest et du Centre-Est aux Ardennes.

En Avril, on a observé une pluviométrie plutôt faible dans de nombreuses régions (Paris, Strasbourg, Perpignan,..), ainsi que des feux inhabituels en Suisse (au début du mois). Une surveillance est donc en cours, même si on ne sait pas encore ce que l’été réserve, les principaux concernés suivent l’évolution de la météo de près.